Carriage rides wny urology

André Tardieu, termina. Parmi les personnalités officielles, on remarquait M. Une religieuse décorée Après avoir posé la première pierre d'un pavillon de chirurgie, M. Mère Dutilleul, la médaille d'or de l'Assistance publique.

Il lui en épingla le ruban sur sa robe avec une grande Amotion et déclara qu'en récompensant ses longs services personnels. Le président du Conseil a, d'autra part, remis la croix de la Légion d'honneur à M.

Lelièvre, maire de Flers. Cérémonies et réunions M. Au Congrès de l'amitié francobelge, qui se tient à Liège. Raoul Péret, garde des Sceaux, a fait ressortir le rôle des deux peuples dans la politique européenne. Rio, sous-secrétaire d'Etat à la Marine, a présidé, à Pontivy, la distribution des récompenses du concours agricole du Morbihan.

A la manifestation commerciale du parc Chariot, à Marseille. Baréty, sous-secrétaire d'Etat du Budget, a insisté sur In nécessité d'agrandir le port le cette ville.

Gaston Gérard, haut commissairc au tourisme, a inauguré la station de cure de raisins installée sur une place df Fontainebleau. Changement d'adresse Pour les changements d'adresse, prière de bien vouloir non envoyer la dernière bande du journal en y joigeant 0 fr- 75 pour les frais. Woodeoek, commissaire de la prohibition à Washington, a pris une décision importante pour les millions d'Américains qui fabriquent eux-mêmes r leur vin et leur bière. Woodc- a. C'est ainsi que t j samedi, les autorités de New-York ont fait une descente dans un poste de j T.

La France n'a pas, comme la Grande-Bretagne. Manceron, résident générr,l i de France en Tunisie, est arrivé k Paris venant de Lorraine où il a passé ses vacances. Manceron restera à Paria une quin- zaine de jours, puis il rejoindra son poste a Tunis. Borates compte quitter Paris mercredi soir pour Marseille. Hier, au moment où l'express Genève-Lausanne.

La victime, M. Le chauffeur du taxi. Noël Abel, ans, demeurant à Bobigny, avait chargé, place de Vauglrard, à Paris, deux voyageurs qui lui demandèrent de les conduire à Jouy-en-Josas. Un autre est attaqué à Gentilly. Le chauffeur Bezeuville, 'M ans, était. Par bonheur des passants survinrent et les mirent en fuite.

Mgr Seipel. D'après le W'tenrr Monlagblalt, de nombreux électeurs grands-allemands désapprouveraient l'altitude des chefs du parti. L'accusateur public d'Helsingfors a a engagé des poursuites contre 1 organisations syndicales communistes pour leur activité subversive.

Arrivages tffuf3 91 kg. Le kilo prenMre qualité 14,30 t 15,80, deuxième li à Le kilo première qualité 15,50 à 17,50, deuxième Le kilo première qualité, 11 a M deuxième 8 à 10,80, filet 12 a 18, poitrine 7 à Arrivages 51 kg. Arrivages colis. Auvergne à Comte et divers 1 MO k tPort-Salut à 1 Marches clos. Cotom Ouverture: sept, incote, oct.

Ventes 1 Î50 tulles. Des messes ont été célébrées dimanche, à Rides in. Puis, Ips délégations d'anciens combattants ont assisté à l'inauguration de l'ossuaire de Navarin, qui renferme déjà les restes d'un millier de héros. Une foule considérai' pré. Charles Fringant. Le programme suivant a été arrêté une cérémonie religieuse sera célébrée à il heures du mnlin.

Un banquet. Un cortège so formera à l't h. Echos de partout Le Congris du parti démocrate populaire du sud du Finistère s'est tenu le "28 septembre, à Audlerne, sous la présidence de M.

Paul Simon, député. Jean Jade, député Cornilleau et Mocaer. Plus de délégués étaient présents parmi lesquels de nombreux maires et conseillers municipaux.

Forum regime 9 jours monoprix

Polncaré sont terminées. Il rentrera, mercredi prochain, de Sampigny. La mission médicale argentine a passé la jourm- "incite à Luchon. Samedi, elle '. La convention commerciale francoroumaine entre en vigueur le 1" octobre.

Société française de photographie, 5t. L'ancien président argentin Trlpoyen a été. Strasbourg, 29 septembre. L'Union nationale des hôteliers du Bas-Rhin a signalé aux pouvoirs publics une brochure, éditée à Londres, mais visible- ment d'origine allemande, et qui cherche à discréditer Strasbourg et l'Alsace par les mensonges les plus grossiers.

Caféi Ouverture: sept. Ï, nov. O, jul! L-lverpool, K seiupmbre. Observation' Vi-nte ralmp. Cours en hansje. H 4,41 Taureaux SfiR â. MouUjob 16 9,63 O. W 5, Nouveau contrat: ocl. Juin S6, juillet ll,0î à Blés roux dlsp. New-r rléans. Victor Tournier, abonné à i. Mme Sauvageans. A cette occasion aura lieu une cérémonie solennelle présidée par S. En l'omise Sai:. Mgr Crépin, évoque auxiliaire du cardinal Verdier.

Mgr iMederlet. Mgr Dubourg1. Il a nommé chanoine d'honneur Mgr Sau- nier, a rc-h ipwif. Le premier sitjpt choisi a été l'Ecole unique. Mpr Pellegrine. N ques jours de wira'irrs. Le Congrus comprendra trois journées, au cours desquelles seront prononcées diverses allocutions par un ohcix d'orateurs connus. Le dimanche Ti octobre, aura lieu la consécration.

Le soir, Illumination 'de la ville et cérémonie du Te Deum. Elle groupe plus de i'. Maurice Anglade. Au cours de cette cérémonie, M. Msrr Pailho! Le 21 septembre, à Mâcon, on fêtait î. Dans le discours qu'il il; prononça à cette occasion, M. Louis Bertrand, de l'Académie française, Avouait avoir particulièrement aimé ce livre, lorsqu'il avait quinze ans.

Cela est arrivé à beaucoup de gens d'estimer tels ou tels auteurs dans leur jeunesse et de ne plus les priser autant dans leur âge mûr.

Les livres jï:eni. C'est encore une. Chaque époque préfère tes livres qui reflètent ses préoccupations et qui correspondent h son humour. Voilà pourquoj, avec le temps, les bibliothèques sont à renouveler. Cher soi, on agit à sa guise avant de les monter au grenier ou de les reléguer dans une cliumbi" fermée, on accorde plus d'un délai a dos autours pour qui l'on se soupçonne une per. Et, puis. Elles doivent répondre aux goûts du jour, aux deIniuides, aux aspirations, aux curioSilés.

Il y faut des personnes entendues, des bibliothécaires de métier. Nous allons en avoir. C'est-à-dire ime, dan- le- grandes villes, lft. Ainsi, la profession bora-l-elle consacrée. Cela, en conséquence d'une loi volée sans bruit par la Chambre au!

Cette loi, une lois ratifiée par le Sénat, mettra les. Leur sort ne dépendra plus des bonnes ou des tuauvaises dispositions des Conseils municipaux, fie jours bonnes ou mauvaises linaneos. Quant aux bi- Miothèquos de moindre importance. Slais elles seront régulièrement, inspectées, soit par les bibliothécaires d'Etat, soit par les archi- vistes des départements.

On espère stinsi. Car elles ne seraient que cola trop souvent, parait-il. Et même, trop peu de municipalités se soraient, préoccupées, jusqu'ici, d'où- vrir des bibliothèques publiques auxquelles on peut emprunter les derniers volumes de science appliquée, ou d'histoire, aussi bien que les damiers romans. Cependant, nous en connaissons d'autres. Quand elle n'était pas municipale, elle, était, scolaire. Les soldats au repos, amateurs de lectures, lui faisaient des emprunts. Elle contenait des volumes de science appliquée, dos volumes d'histoire et au.

Pour l'iuslaul, encore une fois, le projet se présente limité. On prévoit ton extension. Evidemment, les bibliothèques fon! Mais, le régime qu'on veut instaurer Comment fonetionnera-t-il et en quoi consisteront les interventions de l'Etat? Son droit do re. Feuilleton DU 30 septembre —56 kilomètres en auto à travers le Satura Notes de voyage. On nourrit cette souple petite btM-e au biberon avec du lait, concentré. Le complet neuf bleu marine de!

D'ailleurs, depuis plusieurs et? L'après-midi passera en excursion au voisinage. La ravitaillement a été vite fa't à Arak. Il -ssé à quelques dizaines de mètres a une montagne très haute, à strati. Mais, il y a des bibliothèques riches, même dans les villes modestes, qui disposent de dons et de legs, lesquels ne vont pas sans clauses. On voudrait faire en sorte, suivant l'esprit de la loi, que tous les bibliothécaires fussent à hauteur de leur tâche.

Pour qu'une bibliothèque rende les services qu'on en peut attendre. Des bibliothécaires avisés, judicieux, psychologues, il en existe sans doute dans plus d'une ville de France. Cependant, le rôle de la plupart se manifeste des plus humbles, Us ne choisissent pas les livres ils ne guident pas le choix du lecteur. Ils font office d'indicateurs au numéro dans les bibliothèques de prêts, ils font office de greffiers.

Comment s'y prenàre pour doter toutes les bibliofhèques de techniciens du livre? Va-t-on fonder des écoles régionales de bibliothécaires, flliales élémentaires, subalternes de l'Ecole des Chartes?

Il en est question. D'aucuns estiment qu'elles deviendront nécessaires, à mesure que le régime prévu s'étendra des grandes bibliothèques aux bibliothèques de second et de troisième ordre. Il s'agit donc, on le voit, d'une vaste organisation en perspective, à laquelle on procéderait par étapes et sur laquelle le Parlement aurait à se prononcer encore.

A l'étranger, en Amérique, en Angleterre, cette organisation fonctionne.

Et sur ce point, un point de plus, la France retarde. Puisqu'on se plaint que notre propagande à l'étranger, en ce qui regarde le commerce des livres, demeure assez inopérante, c'est donc que la plus grande partie des ouvrages édités se consomme en France.

Leu Français lisent, Que leurs lectures soient plus ou moins bien ordonnées, c'est possible. Et pour autant que l'institution des bibliothécaires y puisse porter remède, elle sera bienfaisante. Mais, quelle mis. René Bazin nous a un jour conté l'hisloire de cette toute jeune fille qui. C'était une âme tendre. Mais les âmes sont tendres autrement que par le don et par le goût, dos larmes.

Elles sont tendres comme la cire. Elles le sont parce qu'impressionnables et susceptibles de céder à leurs impressions. Il faudrait, que l'esprit de notre peuple changeât beaucoup pour que les bibliothécaires n'aient affaire bientôt qu'à des savants, à des philosophes, à des chercheurs de documents, à des amateurs de textes. Ce mot entendu comme il sied. La littérature romancière contemporaine est abondante.

Tous les premiers, nos futurs bibliothécaires auront fort a faire pour en classer les valeurs. Et puis. Ce qui rendra encore les choix plus difficiles. Car on ne pont pas supposer que dos bibliothécaires, formés à bonne école, n'aient pas le constant souci de la moralité publique.

Qui sait? En faisant l'inventaire de certaines bibliothèques qui leur seront confiées, peut -être se montreront-ils sévères à l'égard de quantité de bouquins reconnus par eux indésirables. Quel service ils nous rendraient en nettoyant tes rayons populaires où foisonnent de tristes ouvrages, franchement immoraux, dangereux à divers titres, et que d'inconscients pourvoyeurs ont placés là, obéissant aux suggestions d'une tapageuse réclame.

Mais n'allon. Les bibliothèques populaires en ont encore. Oîto demi-douzaine de tours, séparée par un simple couloir, presque inaccessible à l'escalade, produit, à contre-jour, un î effet très grandiose. De leurs créneaux supérieurs. Los autos I qui s'y reposent ressemblent à de petits jouets d'enfant, et tout cela est perdu, entouré par des montagnes à pic, majes- tueusement hautes. Le coucher du soleil enflamme tout, ajoutant son or au rouge brun des what does regiment means et embrasant cette forteresse qui semble avoir été construite par des géants cyclopéens.

Le Mouydir est grandiose, et, lorsque je redescends par les éboulis de ces énormes tours jusqu'au bordj, je m'enfonce de la lumière dans l'ombre. Il fait presque nuit quand nous rentrons au bordj pour prendre un bon repas bien reconstituant.

Nous sommes tous les neuf comme des dromadaires qui ont traversé le désert. Aujourd'hui, notre étape, d'environ 1 kilomètres, nous donne du souci, car. Grâce à de nombreux prêts de musées et de collectionneurs, parmi lesquels le duc de Guise, héritier des anciens pro- priétaires du palais, cette exposition ré- j trospective du Palais-Royal, depuis son origine jusqu'à nos jours, groupe plus do pièces, bustes, tableaux, estampe surtout, documents et bibelots de tous genres.

L'exposition, très bien présentée, suit l'ordre chronologique et commence avec la construction du Palais-Cardinal. De nombreuses gravures nous montrent les plans et la vue perspective du palais, que Richelieu légua en mourant à Louis XII!. On suit les transformations de la rat'ale demeure au cours îles siècles, et ses hc5t. T par l'architecte Louis trois grandes g.

Ccfi ar. A côté des bibliothèques paroissiales, il y a celles des patronages, celles des" cercles. Nous avons ou l'occasion d'en parler plus au long et nous ne rouvrirons pas ce chapitre. La Chesxaie. In Salah, où nous devons tendre, est en plein pays sablonneux, et on nous a dit que ce sable est très mou.

Auparavant, nous aurons à franchir le Tidikelt, région d'une monotonie déconcertante. Devant cette perspective peu agréable, j'ai fait provision de courage et. Départ vers 7 heures. Le paysage est. Ça ressemble à la vallée de la Durance, du côte de Chàteau-Arnoux, sans Durance. Pa- une seule montée un reg où ne se trouve aucun arbre, aucune touffe d'herbes, rien un nouveau Tannczrouft.

Le sable que nous avions abandonné nous rejoint. Il n'est plus blanc comme dans le Sud ou dans le Tannezrouft, il est jaune, jaune or foncé.

Nous roulons au contraire, très fort, entre 60 et Le temps ne nous paraît pas absolument certain, car notre baromètre baisse sensiblement. Comme il n'y a pas de nuage, il est probable que ce sera du vent.

Nous pressons l'allure. In Salah, c'est le sable, Le vent, dans un pays de sablo. Puissions-nous l'éviter Et nous fonçons de toute notre vitesse. L'u des documents les plus intéressante de cette exposition est te sais ssant moulage do la tête de Richelieu.

Le cardinal Perraud. Ui moulage en fut pris alors par Talrich. Nous assistons par l'image à l'i. Pour l'époque révolutionnaire, on voit 'Camille lie-moulins haranguant! Ce Palais-Royal qui, au xvnr siècle et sous le Directoire, fut if centre de la vie mondaine, est maintenant, tombé en léthargie.

La préservation de Versailles La rumeur courait depuis quelque temps déjà que I'hfltel des Réservoirs. Peu après, M. Rriére conservateur adjoint du musée de Versailles, a fait de même. Les fossés et ravins sont passés à grande allure. J'ai peur que ça empire. Pour le moment, ça tient encore et ça a tenu jusqu'à l'ar. Bast on arrivera bien î Et je marche à fond, malgré quelque dureté de la direction, qui est due à la tenue des roues et des secousses qui, malgré nos ceintures, nous fatiguent beaucoup.

Le vent est de face pour un moment. Il devient de plus en plus fort. Notre glace pare-brise, maintenue horizontale, est prise par-dessous et violemment rejètée en haut. Ça aurait pu être grave si elle s'était cassée et détachée. Il est midi et demie. Je m'arrête. J'ouvre deux boites de conserves, naturellement privées de leur étiquette, et que nous mangeons sur le pouce, avec une seule cuiller et un couteau pour nous deux, ma femme et moi.

Au hasard, c'était du veau aux lentilles et des petits pois. Nul doute qu'un éditlce élevé à cet endroit déparerait non seulement la façade, mais aussi l'aspect du château vu du parc, près du bassin de Neptune.

Eugène Lautier, sous-secrétaire d'Etats aux Beaux-Arts, a déclaré que la question de la sauvegarde des perspectives de Versailles, en grand danger.

Après avoir demandé un rapport à M. Bonnefoy-Sibour, préfet de Seineet-Oise. Lautier a alerté la Société des Amis de Versailles que préside M. Millerand, et surtout il a fait inscrire d'offices l'hôtel des Réservoirs sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Pendant les six mois dp ce classement provisoire, on aura sans doute le temps de négocier. Une exposition de peinture au musée de la voiture du château de Compiègne. Cette exposition, consacré? Mais l'exposition est complète, surtout à partir du Premier Empire; avec David, Boilly, Vernet, on revoit la pompe des cortèges impériaux puis les cilèches, les tilburys, les coupés représentés par Lami, Gérieault, à qui l'équitation coûta la vie et Raffet les détllôs d'attelages élégants, par Constantin Guys et Alfred de Dreux, au temps de Napoléon' III.

C'est aussi parce qu'il s'agissait de la Messagerie qui pas- sait à Compiègne que la fameuse Uilioence de Boilly a été prêtée par le Louvre. Il s'y ajoute l'intérêt de la figuration de personnages historiques Napo- léon et Joséphine, Louis XVlll, LouisPhilippe revenant des courses de Chantilly, l'impératrice Eugénie passant ave- nue de l'impératrice maintenant avenue FoehFrançois-Joseph conduisant un phaéton, la reine Victoria en carrosse de gala.

La magnificence de ces équipages fournit un thème pictural autrement, intéressant que nos modernes autos, il faut l'avouer. Le château de Bussy-Rabutin, en Bourgogne, auquel nous avons consacré une chronique le iO décembrelors de s-on acquisition par l'Etat, est maintenant ouvert au publie.

Ce château si intéressant par ses souvenirs et les beaux portraits qu'il renferme mérite d'être signalé aux automobilistes en quête d'excursion. La visite a lieu par groupes sous la surveillance d'un j gardien, en été, à 9, 10, H, 14, 15, If. Le terrain actuellement mivrri m public n'est qu'une petite partie du parc primitif qui avait prés de 5"0 hectares, dont hectares seront peu à peu restaurés pour le plus grand bénéfice du public.

La partie déjà accessible contient un joli petit bois et une pièce d'eau devant le château. Elle est morte à Perpienan. Sa vie. Un volume format 18 x 11, pages, 3 photographies hors texte. Prix, broché, 5 francs; franco, 5 fr. A peine dix minutes se sont écoulées depuis notre arrêt, et déjà nos traces d'arrivée sont effacées. Nos camarades nous rattrapent ils ne ralentissent pas, ça presse Ils nous crient de nous hâter. Je m'élance à leur poursuite.

Nous donnons toute notre vitesse. Ce sont maintenant des mirages éloignés et fugaces que nous apercevons! Ce sable ondoie comme une immense étoffe qui serait soulevée et remuée par le vent.

Et les mirages qu'on voit pardessus ressemblent étrangement à une vue de la baie de la Somme, avec ses mares d'eau, ses chenaux et ses pêcheurs de crevettes. Il ne fait pas trop chaud. Nous ne sommes plus qu'à 60 kilomètres d'In Salah. La piste traverse la Raba. Raba signifie forêt. La Raba. Des poutres faites de troncs de palmiers morts sont plantées de loin en loin, tous les mètres. Nous laissons de nombreux.

Ce qu'il advint de l'expédition Andrée Qui dira les trésors de toutes sortes anfouis dans le sein de la terre ou cachés sous le voile de la nature? De loin en loin, pour menus noel minceur weleda scia ice de l'humanité.

Dieu en soulève de- par. Ainsi, e -ri-einent d'héroïsme, soudain mis à la lumière, dans l'île de jYitu'u. Aussitôt, ils courent à l'animal marin. Et plus que sa dépouille, sa pen. Des trois explorateurs, Andrée et Strindberg ont seuls consigné les différentes phases de la course, et Strindberg est celui qui nous conduit le plus loin.

Dés que les guide-rope furent lombes à la mer. Kn même temps, un j jsifllemont. Sans doute, une fuite de gaz. Ou boit un verre do bière, puis on travaille ferme à l'ajustement dos cor- dages. Le ballon atteint, à ce moment la mer de glace qu'il va longer pendant trois quarts d'heure.

Et, toujours ce sifllement sinistre, qu'exhale la grande soupape. Cependant on prend toujours plus de hauteur métro, 0H0 mètres. Au-dessous lo blanc mat de la glace qui transparait, au travers des nuages, au-dessus le ciel bleu, et dans la nacelle la quiétude et la confiance. Strindberg et Fnrnkel s'entretiennent à voix basse, tandis qu'Andrée sommeille.

On jette alors du lest. AU vcll écrit Strindberg, tout va bien. Mais pas pour longtemps. Engagé dans des hrouillards épais, on redescend à mètres, à 2U mètres. La nacelle touche la glace. Le lest tombe, tombe. Après i h. Mais voici que l'on redescend. A 17 heures, c'est la grande bouée réservée pour le polo nord dont on se débarrasse pour alléger le transport. Un instant, le ballon se relève comme dans un dernier sursaut, mais pour retomber bientôt.

Toute la nuit, il ira à chaque instant heurter contre la glace comme la balle qui rebondit. Encore un dernier effort sous l'éperon du vent qui l'emporte, le temps de ramener un rayon d'espérance au cour des aéronautes et de reposer leurs.

Strindberg avoue que rien ne leur a jamais été plus pénible que ce roulement, de coups qui leur brisait littéralement les organes. La nuit du 13 juillet sera assez calme. Le NordOuest, le ballon, d'un coup d'aile, s'élève même à 60 mètre. Le snleji uit. Strindberg parle déjà d'une pro. Andrée essaye de dormir. Strindberg- grimpe aux b'astincasi-s i. Kiii- amortir tes coups. Les premier. C'est, Je :'2 juillet, seulement qu'ils se mirent en route. Dans quelle direction Les enrneU ne nous le disent pas.

Ils piétinent plutôt qu'ils n'avancent. Aussi, le août. SoUs j'accableinenl Oo la fatigue, devant ies perspectives angoissantes du proche inconnu, Andrée, néanmoins, garde toute sa liberté, d'esprit il étudie, observe, expérimente aveo autant de tranquillité que dans, la salle close d'un laboratoire, cousiunanl sur son carnet, les observations les plus précieuses.

Les provisions baissent, il faut. Slrindberg de son eôlé excelle dans l'art, de la soupe aux algues. Bientôt, nouveau ehatifremonf. Mai- où le trouver? H n'est Pas loin. Le 17 septembre, ils lom. Ile joie. Us pouvaient. Le vent so change en tempête. Soudain, nous apercevons devant nous comme un mur couleur de sable.

Ce mur se meut de droite à gauche, perpendiculairement à notre pi. Il est haut de trois ou quatre mètres. Nous en approchons c'est une masse de sable en déplacement, une dune que le vent transporte k 70 à l'heure d'un endroit a un autre.

Les éléments du sable à cette vitesse sont parallèles au sol, comme on peut voir les flocons de neige voler, fn hiver. T d'une tornade. Ça glisse, ça se remue la poussée du vent. C'est un brouillard de sable se précipitant en un mouvement vertigineux et dans lequel nous entrons, capot premier. Ça y est, nous sommes en plein simoun. Vite, le pare-briso est baissé. Notre cbèche, nous le mettons à la mode des Touareg; nos yeux seuls sortent de ses voiles.

Lu- nettes hermétiques.

Perdre du poid rapidement ma bimbo niveau

Les grains de sable nie blos-eii! Mais les assurances de I l'homme sur la terre peuvent -elles jamais être absolues? L'énorme bloc de glace, qu'ils pre- naient pour la terre ferme, où ils avaient établi leur campement, ve- irait de se disloquer; les poteaux de ta hutte s'affaissaient avec le toit de vieux chiffons et de toile cirée, et la venaison, la précieuse venaison, ainsi que tous les ustensiles, s'en allaient à l'eau charriés sur les fragmenté de banquise.

C est sur ces mots que s'achève le journal d'Andrée. Strindberg continuera le sien jusqu'au 17 octobre, par des notations d'ailleurs très laconiques. Il signale, 6 6 octobre, une violente tempête fie neige. Puis, après cette note, es simple mot écrit en français Résignation.

Nulle pensée plus admirable, si elle plongeait en Dieu, ne pouvait couronner une plus généreuse aventure. La pensée de saint Augustin sur la prédestination gratuite et infaillible des élus à la gloire, par le P. Saint-Martin A.

Un volume format 25 X 16, pages. Prix broché, 10 francs franco, 10 fr. La vie et la mort du P. Belle brochure format 19 X 12, 72 pages, 6 gravures, belle impression sur papier couché. Prix, 3 francs franco, 3 fr. Saint Augustin, par Paul Castel. Un volume format 18 X 10, pages, 9 gravures, couverture illustrée. Prix broché, 3 francs franco, 3 fr. Elle eut, cette année, un caractère éminemment doctrinal. La partie ethnologique fut traitée par le R. Michel Schulien, S. La partie tliéologique fut traitée en trois leçons par le Dr Don Vaudagnotti, professeur au Séminaire de Urologie de Turin.

On traita aussi certains sujets pratiques d'organisation. En marge dis travaux, ordinaires, on tint le soir trois conférences aux associés de l'Action- Catholique masculine et féminine l'une du P.

Sales, missionnaire de la Consolata l'autre, du lir D. Soloro la troisième, de D. Trione, Salésien. Le nombre des auditeurs fut vraiment extraordinaire. Le jeudi soir, Mir le théâtre des Pères Salésiens, qu'emplissait une foule invraisemblable, on représenta avec un grand succès le drame missionnaire Sur le Fleuve Bleu.

Les congressistes étaient au nombre de Oliehon, de Paris, qui félicita vivement les organisateurs de la Semaine et déclara envier le succès obtenu. Le résultat atteint, fut plus que satisfaisant. L'ancien chancelier reproche surtout à son souverain son indiscrétion et sa versatilité. Le conseiller d. Le Uohenzoll? Saint-Louis du Sénégal aura bientôt rois cents ans d'existence. C'est en que le capitaine Thomas Lambert, directeur d'une Compagnie créée par es armateurs de Rouen et de Dieppe.

Ses débuts furent d'ailleurs modestes: n40 Français à peine vivaient lans le comptoir fortifié qui était bâti u centre de l'Ile. Ils Ulaient aussi eux-mêmes par la voie du leuve à la rencontre des populations iveraines, leur apportant de la verrocrie, des cotonnades. Jusqu'enles directeurs de lombreuses Compagnies à privilèges se succédèrent à Saint-Louis, puis à Gorée, lot situé en face du cap Vert.

Un peu plus tard, des gouverneurs lommés par le roi leur sont substitués. On construit autour du fort quelques bâtinents européens, pendant que va en l'accroissant le nombre des cases du d liage indigène situé en dehors de l'enreinte. De à Saint-Louis doit subir 'occupation anglaise qu'elle avait déjà ;onnue au xvur siècle à la suite du raité de Paris.

Enla ville qui :omptait Européens est dévastée par me épidémie de fièvre jaune, maladie lont on ignorait absolument les causes st le traitement. Il n'y paraissait plus. C'est à Faidherbe qu'échut la gloire dans des expéditions vigoureusement menées à partir de d'assurer tout le commerce des deux rives du fleuve Sénégal.

L'arrière-pays soustrait par lui aux incursions des Maures valut à la capilaie du Sénégal une impulsion nouvelle; la ville européenne, trop à l'étroit dans les vieux quartiers du centre, s'étendit alors vers le nord et le sud de l'Ile, tandis que la ville indigène s'augmentait d'un faubourg du coté de l'océan, sur! Faidherbe lit aménager les rives du fleuve et construire des quais. Mais une concurrence devait se dresser. Alors que la ville de Gorée, trop à l'étroit dans son Ilot et trop isolé du continent, périclitait, la presqu'île du cap Vert, occupée dèsvit se développer Dakar dont l'importance ne cessa de croître dès ci moment.

Cette ville nouvelle passait de 1 habitants en à 8 en Elle compte aujourd'hui, avec sa banlieue, iO âmes environ. Saint-Louis, siège du gouvernement général de l'A. D'autre part, grâce au chemin de fer du Thies-Kayes-Niger, l'axe commercial de la colonie s'est déplacé vers le Sud, c'est-à-dire, plus près de Dakar, ce qui achève de donner.

Les sentiments personnels de Guil- 1 laume II à l'égard du ministre le plus grand qu'ait eu l'Allemagne sont difû-jl I i cilcs à résumer en peu de mots. Il ne comprit ja- I mais qu'on ne peut copier le génie et i voulut le remplacer par la grâce divine. Au besoin, la violence. Guil- s la ii me Il. D'après les dernrères statistiques, la population de Saint-Louis s'élevait à l' près de 20 habitante dont envi- I ron un millier d'Européens.

En devenant le centre d'affaires d'un vaste territoire. Saint-Louis pourrait reprendre l'Importance que lui a partiellement enlevée la progression rapide de Dakar, tout en laissant à celle-ci sa place de capitale de notre empire ouest-africain que la situation axcen-1 trique de Saint-Louis et le modelé de; sa côte basse ne lui permettent pas de tenir.

Parmi les travaux que nécessite la mise en valeur de Saint-Lovrts, l'muvre d'assainissement vient en tête. Mais il faut signaler tout d'abord qu'il a beaucoup été fait dans ce domaine et que! L'alimentation en eau douce qui, au temps de Faidherbe, se faisait au moyen 1 d'un bateau-citerne obligé parfois de se ravitailler à kilomètres en amont en raison des apports d'eau salée de la marée, comporte aujourd'hui tout un i système de marigots isolés du bas-fleuve se déversant les uns dans les autres par l'intermédiaire de stations de pompage chargées en même temps d'épurer les eaux.

Les canalisations aussi ont été refaites, ce qui permet d'augmenter le débit. H reste à construire un réservoir moderne et à développer le réseau jusque dans la banlieue où pourront alors I se créer de nouveaux jardins potagers et fruitiers.

L'évacuation des eaux offre de sérieuses difficultés l'île est, en effet, en grande partie au niveau des eaux du quand à une marée haute vient s'ajouter la crue de celui-ci, Le problème est à peu près partout résolu par l'em- pierremenl des chaussées dont les caniI veaux, à défaut de pente suffisante, sont i activement balayés deux fois par Jour.

La construction des maisons suivant les règles de l'hygiène fait également l'objet de sérieuses études. Les communications fluviales'et maritimes méritent une mention à part. C'est sur leur développement que doit porter j l'effort principal de la colonie.

On k'v j est déjà employé d'ailleurs. Etant donné le coût réduit des transports par voie ferrée, les arachides exportées du Djoloff viendront aboutir à Saint-Louis qui est le port lc pï':s proche de cette région. Ce n'est pas d'aujourd'hui qu'on étudie le problème du temps de Faidherbe déjà on y songeait.

La barre est produite à la fois par la montée brusque du socle africain sous les eaux de la mer qui g' y brisent, et par la rencontre des vagues de l'océan avec les eaux du fleuve. Aux époques de la nouvelle et de la pleine lune où la mer est particulièrement forte environ quatre-vingt jours par an, il peut y avoir danger pour les navires à franchir la barre ils sont en ce cas obligés d'attendre au large ou dans le fleuve que la barre soit de nouveau praticable.

Pour obvier à ces inconvénients, une station de pilotage a été organisée dont le personnel reconnalt chaque jour le chenal et surveille le balisage du fleuve; il reste à réaliser l'éclairage du fleuve.

Les travaux à entreprendre dans le fleuve sont de trois sortes les premiers, pratiques sur le haut fleuve. C'est ainsi que le Sénégal a remplacé à Kayes, l'usine thermique pour la fourniture du.

Elles dépassaient en lyzantinisme tout cc qu'ont produit jusnj'â présent chez nous fonctionnaires ou nilitaires. Goûtez cette 1 expression, fleur nouvelle du rosier de a Rosiflora Byzantinissima Linnoei, et 1. Mais tous nous montrerons en vrais Prus;iens dignes d'un honneur si haut. Nous ravaillons sous sa protection. La science mssi lui est familière. Nous voulons taire et ferons notre devoir. Dieu proège le roi!

A notre ïmpereur. Respectueusement, nous résumons nos souhaits en ce cri: Dieu protège. Dieu nous conserve notre empe. Le professeur von Harnack n'aban- L donna pas ce ton jusqu'au 9 novembre Je ne pus malheureusement pas.

Un centenaire national Dom Antonio Macedo Costa Depuisépoque à laquelle le I Brésil célébrait le centenaire de son 1 indépendance, notre pays se paye aussi le luxe de commémorer ses dates séculaires.

Né à Maragogique, aux environs de Bahia, le 7 aoûtil entra d'abord au Petit Séminaire de son diocèse, puis se passionna pour la culture ecclésiastique de la France, et résolut d'entrer au Grand Séminaire de Bourges, et finalement à SaintSulpice, où il fut ordonné prêtre le 19 décembrepar 'Mgr Morlot, plus tard cardinal.

Après un séjour de deux années à Rome, où il gagnait ses titres de docteur et de licencié en droit canon, il revenait au Brésil où, après quelques mois, l'empereur Pedro II le nommait archevêque de Para, acte confirmé par Pie IX le 20 décembre Ses luttes héroïques. Dès son arrivée à Bahia, sa ville natale, il écrit, enun bel ouvrage sur Pie IX, pontife et roi, précisément à l'époque où Lamoricière organisait les zouaves pontificaux, et où la Franc-Maçonnerie internationale répandait toute espèce de pamphlets contre le pouvoir temporel.

Bientôt, il eut à combattre Pedro II en personne, prince malheureusement voltairien, pendant la plus grande partie de son règne, et imbu des pernicieux principes du libéralisme européen. Au mois d'avrill'empereur publiait un décret autorisant le gouvernement à intervenir dans l'enseignement des Séminaires. Aussitôt, l'intrépide évoque répondait par un mémoire bien documenté, où il réfutait les arguments officiels. Pendant les années suivantes, jusqu'au Concile du Vatican, où H prit une part importante à côté de ceux qui voulaient la proclamation de l'infaillibilité du Pape, il ne cessa, par ses pastorales et ses écrits, de défendre les prérogatives de l'Eglise et de développer, dans tout le Brésil, l'esprit de réaction.

Il consisterait principalement a reconstituer le seuil de Faff, dans le but de s'opposer àL la montée des eaux salées et de maintenir en amont un niveau supérieur à l'étiage en prolongeant la durée d'immersion des rives. Ce relèvement du plan d'eau, poursuivi également à l'emplacement d'autres seuils, disparus comme celui-là par approfondissement du lit du fleuve, reconstituerait la réserve d'humidité du sous-sol et rendrait à de vastes régions la fertilité qu'elles ont connue dans un passé tout récent au temps de Faidherbe, la région du fleuve était encore suffisamment humide et boisée pour permettre aux éléphants d'y vivre en troupeaux.

Ces pachydermes se montraient parfois aux portes de SaintLouis. Le total des terres que l'on pourrait ainsi récupérer pour les cultures ou pour l'élevage dépasserait hectares.

Enfin, le Soudan aura toujours avantage à faire passer par le fleuve ses marchandises pondéreuses et peu pressées, en raison du coût moindre des transports par eau. Cet aperçu sur les possibilités des régions arrosées par le fleuve Sénégal suffit à démontrer l'avenir réservé à Saint-Louis. Vint la guerre mondiale; tant que la fortune favorisa les drapeaux de l'empereur, le professeur Harnack lui garda son dévouement et son enthousiasme illimité.

Le i" août Au cours de ces souvenirs je ne pourrai malheureusement pas dissimuler que von Harnack qui. Ce fut un de ces hommes prêts en tout temps à changer de chemise et de peau, pour parier comme Robert Prutz. L'empereur Guillaume II a souvent erré, pris souvent, trop souvent, de mauvais chemins. Mais s'il a a beaucoup péché, lêchehottes, encenseurs, chiens couchants, ont été eux aussi coupables envers lui.

J'avais pris pour point de départ la. Dom Antonio ne resta pas longtemps en prison. La princesse Izabel, épouse du comte d'Eu, dont les sentiments religieux faisaient un vif contraste avec le voltairianisme de son père, Pedro II, réussit, en effet. Sa conduite fut hautement approuvée par le Pape Pie IX, d'abord par une lettre apostolique du 18 mai et. Le Pape, irrité de l'insistance de Pedro II. Il était aussi un caricaturiste de grande valeur Dom Antonio Macedo Costa mourut en C'est, donc à juste titre que le Brésil intellectuel et religieux célèbre le centenaire de cet illustre fils.

Une lettre à la Veuillot Ce n'est pas Dom Antonio Macedo Costa qui donnait au Brésil des exemples de virilité chrétienne si héroïques c'est toute sa famille, et, particulièrement son frère, le D' Francisco, que nous avons connu tout particulièrement, mort vers la fin du mois d'août Ceux qui connaissent la lettre de Louis Veuillot, si pleine d'allégresse, à la nouvelle que sa fille serait religieuse, doivent comparer celle lettre avec celle que le Dr Francisco Macedo Costa écrivait à sa fille le jour où cette dernière lui annonçait, sa volonté d'être Uvsuline.

Sans doute c'est un sacrifice dur et pesant, mais, mon Dieu l c'est précisément cela qui donne du prix et du mérite au sacrifice. Ceux qui sont suaves et légers ne valent, rien. Mère du ciel, et j'ai senti. Elle était en effet très compliqué. Présomption et crainte, remords et rancune, jalousie et arrogance s'y mêlaient. Pendant tout son règne, ]a gigantesque figure de Bismarck s'est dressée devant ses yeux.

Il aurait liien voulu l'écraser sous le silence. Il désirait qu'on parlât le moins possible du chancelier. Mais il en était comme hypnotisé. H y a bien des choses auxquelles il ne consentit point parce que Bismarck les avait voulues. Puis il voulait, par contre, maintes choses, pour égaler Bismarck. Il s'était efforcé de justifier la rupture et! Il ressemblait ainsi quelque peu à cet étudiant de Crltiir et ihûtiment. C'était là Guillaume U aimait à développer ce thème le but de ses voyages, de ses visites et de ses discours.

Aujourd'hui encore, dans sa mélancolique demeure de Doorn, après sa chute et sa fuite, il est persuadé, j'aime U la croire, qu'il était sur le point d'accomplir la lourde tâche imposée par le ciel, quand ses ennemis l'attaquèrent et par là anéantirent tous ses efforts. Lorsque approcha le jour de l'inauguration du monument de Bismarck. Auguste d'Eulenburg, premier marécWal de la cour, aussi certain que moi de l'impression déplorable que causerait l'abstention de sa Majesté, m'arrangea une courte entrevue avec l'empereur à.

Mon Dieu quel bonheur de voir ma fille chérie devenir l'épouse de Jésus, unie intimement à Dieu et priant pour son pauvre pèra qui traine encore la lourde chaîne des misères humaines î. Quelques semaines après, la mort venait cueillir cette âme héroïque, ne lui permettant pas de réaliser l'holocauste qu'il avait accepté avec tant d'enthousiasme. Le mouvement catholique parmi les Japonais du Brésil En vérité, la Providence a, pour convertir les âmes, des chemins qui déroutent toutes nos faibles vues humaines.

Et, cependant, c'est bien la réalité. Je me rappelle encore une enquête faite par le gouvernement de Rio. Le Brésil n'avait que trop d'autres facteurs de dissociation pour qu'on pensât à les multiplier en implorant un peuple païen. Le résultat de l'enquête fut-il communiqué au mikado? Je suis porté à le croire, car des ordres très î formels du gouvernement du Japon enjoignent aux Japonais émigrant au Brésil de s'adapter à la religion du pays, et défendent aux bonzes d'aller entretenir la flamme bouddhique parmi les émigrés.

Parmi les apôtres d'une vigne si fructueuse, outre le P. Del Toro, î?. Aloysius Rosen. D'autre pari, le P.

Triinil, S. On parle déjà que ce pays s serait disposé à envoyer un ambassadeur auprès du Vatican, et que les bonzes n'y seraient plus opposés, puisqu'ils avouent que la question catholique devient aujourd'hui nationale, et qu'il n'y a plus les motifs d'autrefois pour empêcher les relations avec le Vatican.

L'entretien dura dix minutes et fut très animé. Guillaume II me quitta sur ces mots Puisque Vous le voulez à tout prix, je viendrai, mais en petite tpn'ui. Le- 16 juin. Guillaume H arriva in effet en petite tenue, accompagne de l'impéra- trice, qui n'avait jamais aimé. Bismarck, et qui semblait de mauvaise humeur.

J'étais debout, face à l'empereur, à environ vingt pas de lui. Je parlais très lentement. Vers la fin de mon discours, quelqu'un dit à ma femme que j'avais rudement bien parlé, mais qu'elle n'avait qu'à faire ses malles, car i empereur aurait peine à digérer ma harangue.

Mais Guillaume Il vint à moi avec un air de bonté et d'affection que je lui ai vu rarement. Il me serra longuement la main et me dit Vos paroles m ont profondément ému. Quelle énigme indéchiffrable que Guillaume II Même aux moments où ceux qui le connaissaient bien s'attendaient à le voir de mauvaise humeur, le fond généreux de sa nature reprenait soudain le dessus. Botox by units, l'iconographie copieuse de i'Annuiiirc pontifieui est particulièrement intéressante et attrayante.

Le recueil contient, par ailleurs, comme eh. M août li Annuaire pontifical catholique pourpar le R. OS étranger, franco, 13 fr. M ou i5 francs, selon ;es pays. H heures, grainophone. Value triste Stbellus. Pn'lmu: i. Poionnitr iSvt'udsi'in.

Jt: l'aime Waldtcurel. Hjuanit mûnt le raisin; Apportes-moi le. Ouverture hongrois,- ik'lerIlela. Sirif natte iSchuyer. L'tëprïl du volvode Grossmui'. Une i i-nine Strauss. Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes.

Ils sont généralement activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées.

Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web. Nous utilisons les services fournis par les réseaux sociaux comme Facebook avec le bouton ""Partager" sur certaines de nos pages. Aller à la navigation Aller au contenu. Accueil Nos marques Soigner les maladies chroniques. Soigner les maladies chroniques et invalidantes. Vivre mieux, tous les jours.

EnPierre Fabre soulage enfin les jambes lourdes. La minute conseil. Comment lutter contre le phénomène des jambes lourdes? Lire la suite. Le génie végétal en urologie. Pneumologie et allergologie. Lutter contre le diabète de type 2. Engagé auprès des associations de patients.